Le leurre

loela Par Le 12/09/2021 0

"Mon grand-père anti(chasseurs), mais surtout (anti)conformiste à une époque où révolution sexuelle, se mêlait à celle de l'industrie, et où l'ère des trusts émergée à peine..avait confectionné un leurre : "Pour ces gros cons"  disait-il. Une queue de renard et une fourrure puante de blaireau. Un jour donc, il anarche le chien,  "Bandit" qui ne voulait pas du tout de cette peau de bête, qui puait, mais moyennant une belle côtelette accepta d'être "le complice" de cette farce. Le croirez-vous, ce dispositif improbable, piégea effectivement les ...chasseurs et non les chiens qui couraient toujours après la bonne proie, d'après mon grand-père, qui ne se lassait pas de raconter avec autant de plaisir, à ses amis de beuveries et franches rigolades, le récit pittoresque.

Moi, môme, je me suis posé la question : "Qui du chien ou de l'humain était le plus con ?"

Aujourd'hui, je sais.

Les Pensées réalistes du XXIè siècle.

 

 

Homosapiens

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam